logo
greffes,
don d’organes
& de sang
aux côtés de la vie
& de chacun
enregistrez
votre volonté
logo

Le don d’organes & de sang : une urgente préoccupation !

La transplantation d’organes repose aujourd’hui en France sur trois grands principes : le consentement du donneur, l’anonymat, la gratuité du don. Les dernières évolutions législatives ont clarifié le statut du donneur.

En 2017, 6 105 greffes ont été réalisées à partir de donneurs décédés, mais aussi de donneurs vivants. Dans le même temps, 16 413 personnes étaient encore inscrites en liste d’attente .

Malgré les efforts constants pour promouvoir le prélèvement et la greffe, cette activité se caractérise toujours par une situation de pénurie : 552 patients sont décédés en 2016, faute d’avoir pu être greffés. Par ailleurs, près de 3 000 autorisations de prélèvement sur donneur vivant ont été délivrées en 2016, la plupart pour le prélèvement d’un rein. (Extraits du rapport de synthèse du CCNE – Juin 2018)

Aussi le sujet du don d'organes demeure-t-il extrêmement délicat, car aux frontières des libertés fondamentales, des convictions et des croyances personnelles.

logo

Christiaan Neethling Barnard était un chirurgien cardiaque sud-africain, qui devint célèbre pour avoir réussi la première transplantation cardiaque en 1967.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Christiaan_Barnard

"À Georges
Avec ma sincère gratitude pour tout ce que tu fais pour l'humanité".

le cercle bleu, c’est quoi ?

Créée par Georges CRISTINI, l’association « Cercle Bleu » est fondée au Parlement de Navarre à Pau, en 1991, avec le soutien Christiaan Barnard, puis ensuite soutenu par le groupe associatif ASRIR (Association Médico-Sociale et Humanitaire). Pour cet humaniste, dont la vie a été consacrée au souci de l’autre, le libre choix personnel face au prélèvement d’organes est l’une de ses convictions majeures.

Le Cercle Bleu a été créé pour contribuer au développement des transplantations et du don d’organes mais dans le respect des convictions et consciences de chacun, par une démarche non-moralisante et sans insistance de mauvais aloi.

Pour se faire, l’association a mis en oeuvre une approche délibérément "neutre" qui présente le "NON" face au prélèvement, au même niveau que le "OUI", considérant qu'ils ont une même valeur et qu'ils doivent être pris en compte avec un même respect.

Cette logique était osée en 1991 puisque le discours existant d’alors militait exclusivement «en faveur du don d’organes». L’approche de mettre en premier le "NON" est aujourd’hui validée par la loi, puisque seul le refus est collecté par l’Agence de la biomédecine.

Le Cercle Bleu s’appuie sur un pragmatisme associatif forgé sur le terrain au contact direct des citoyens et des collectivités, grâce à la mise en place de supports de communication visuels porteur du message qui sont à la fois symboliques, simples et accessibles par toute personne. Le Cercle Bleu encourage ainsi les français à enregistrer leur choix face au don d’organes, quel qu’il soit, sans moralisation ni culpabilisation.

les missions & actions du Cercle Bleu

  • Il informe et encourage le public, sans vouloir le convaincre, ni le moraliser, sur les thématiques de la greffe, du don d’organes, de tissus et de sang et l’invite à exprimer et enregistrer un choix personnel au travers de supports de communication inovants.
web

web Enregistrement
des volontés

Le "OUI" : par la création du "registre des fins de vie Cercle Bleu".
LE "NON" : par la rediréction vers le registre officiel des Refus (RNR).

Conformément aux lois en vigueur sur le respect des informations privées hébergées sur internet, le Cercle Bleu a effectué la déclaration légale auprès de la CNIL : Numéro 1474939 V3 du 12.05.2015.

web

web le "Don" au centre
de la Cité

Cette signalétique mémorisable, implantée dans le paysage urbain quotidien, rappelle les thématiques qui nous concernent tous : greffe, don d’organes, de sang et de tissus ainsi que les possibilités d’exprimer et enregistrer nos volontés.

L’adhésion du Maire et des élus à la démarche, est le marqueur positif d’un état d’esprit associant les concitoyens à une action désintéressée à vocation humaniste qui invite à une réflexion personnelle.

web

web Des supports
symboliques
& pragmatiques

- L'autocollant Cercle Bleu, à placer sur les pare-brises des véhicules,  signale aux Professionnels de la Route que le conducteur est porteur d'une carte de positionné indiquant qu’il a enregistré un choix.

- Le panneau de circulation routière à vocation citoyenne.

Ces deux supports facilitent la découverte des intentions personnelles du défunt face au prélèvement.

web

web 1er panneau de
signalisation routière
non-répressif
à vocation humaniste

Le panneau de signalisation Cercle Bleu est un ambassadeur positif permanent entre le message relatif au don d’organes et les automobilistes, mais aussi avec les Communes et les actions de la Prévention Routière. Ce panneau implanté aux endroits stratégiques des villes, ne peut être ignoré.

Par association d’idées, les usagers de la route sont implicitement et visuellement interpellés tout au long de leur parcours sur les thèmes : «Précaution - Accident - Vie / Mort - Transplantation» ce qui peut inciter à une conduite plus responsable.

quote

De la lettre de la loi à l’esprit de la loi

quote

De par sa contribution originale l’association participe à la réussite des politiques publiques de Santé (transplantations et don du sang) comme à celle de la Prévention Routière,

Dans le contexte juridique actuel, tout en respectant la liberté de conscience de chacun, le positionnement via le Cercle Bleu renforce, l’acceptation de la loi du "consentement présumé" et donc, son application. Cela aide les proches du défunt, à mieux accepter un acte de prélèvement, acte de solidarité ayant été clairement enregistré de son vivant.

Par le questionnement qu'elle suscite dans les consciences, l’action du Cercle Bleu contribue à l’implication du public en abordant le thème délicat du "Don" avec une approche et des outils visuels inovants, qui ne laissent par indifférent le citoyen et qui l’interpellent pour l’amener à une décision personnelle dans le silence de sa réflexion.

le Cercle Bleu est un acteur de la société civile et du "vivre ensemble", qui cherche à matérialiser "l'esprit de la loi et l’esprit du don" dans le quotidien des français.

Comment enregistrer ses volontés ?

  • Dans le cas d’un refus, l’association invite à enregistrer ce « non » auprès de l’Agence de la biomédecine sur le site www.registrenationaldesrefus.fr.
  • Si vous êtes donneur, le fichier Cercle Bleu facilite l’application de la loi du Consentement Présumé et apaise les relations entre les proches et l’institution médicale. Vous recevrez alors deux autocollants et une carte de positionnement qui informe sur votre décision d’autoriser le prélèvement.
  • Dans le cas d’une abstention (Registre Cercle Bleu) ou si aucun choix n’a été enregistré, la loi du Consentement Présumé s’applique : « qui ne dit mot consent ».
quote