Actualités

Les nouveautés du cercle bleu

La chance de pouvoir voter

Voter en grand nombre assurera un Gouvernement représentatif d'une importante population. Profitant de l'impact du Cercle Bleu, il pourra officialiser ses 2 moyens d'action, son Registre et son panneau.  

08-06-2017

Le vote : le rendez-vous incontournable des membres du Cercle Bleu.

Participer à une élection crédibilise les membres du Cercle Bleu quand il s'agira de collaborer avec les 2 Ministères de la Santé pour le Registre, et de l'Intérieur pour le panneau.

19-04-2017

Un symbole : 3 fonctions.

Notre partenariat avec le Ministère de l'Intérieur implique pour l'adhérent le respect de 3 pratiques civiques : une conduite modérée de véhicules, une participation électorale régulière, et surtout un positionnement à l'égard de sa fin de vie sur un Registre déposé à la CNIL.

06-10-2016

A la Foire de Pau, le Cercle Bleu tiendra stand.

A la Foire de Pau, le Cercle Bleu tiendra stand, comme tous les ans, avec les Donneurs de sang bénévoles de Pau. 

30-08-2016

Le Cercle Bleu y sera. Merci à Presse Purée.

Le Cercle Bleu y sera. Merci à Presse Purée.

30-08-2016

Dans l'attente du passage du Cercle Bleu sur les ondes de Radio-France

Dans l'attente du passage du Cercle Bleu sur les ondes de Radio-France

30-08-2016

Auditeur puis observateur à l’UNESCO (C.I.B.) devenu élément "bio-catalyseur" civique.

Encouragé par le Professeur Christiaan Barnard, le responsable du Cercle Bleu devient d'abord auditeur au "Comité International de Bioéthique" (C.I.B.) de l’UNESCO. La participation aux travaux de ce Comité permet d'élever le niveau de crédibilité du mouvement. Les interventions - impossibles au début - n'empêchent pas de nombreux contacts qui ne débouchent pas, pour autant, sur le "positionnement" des auditeurs, des observateurs et des Administrateurs, à l'occasion de chacune des sessions. La tâche semble donc extrêmement difficile.

30-08-2016

Avec le "Registre du choix de fins de vie", plus de cas "Vincent Lambert".

Constat.
Les lois françaises sont cohérentes concernant le devenir d’une personne en fin de vie.
La plus ancienne, « Loi de bioéthique », repose sur le principe du « Qui ne dit mot consent ». Donc toute personne qui n’a pas écrit sa décision est donc considérée comme favorable au prélèvement d’organes.
La plus récente (2005), moins connue, du nom du député Jean Léonetti, autorise le médecin à interrompre les soins d’un malade en fin de vie.
Remarquons que, dans ces deux cas, c’est l’avis conjugué de la famille et du Collège médical qui l’emporte, et non pas celui de la personne.

Or, le cas "Vincent Lambert" montre la difficulté qu'entraîne toute non prise de décision.

30-08-2016

Yves URIETA nous a fait l'honneur de sa présence lors de notre Assemblée Génerale du samedi 18 juin

Yves URIETA nous a fait l'honneur de sa présence lors de notre Assemblée Génerale du samedi 18 juin
Il est, entre autre, le premier Maire de Pau à  avoir mis un panneau à l'entrée de la Ville.
Un grand merci à cet homme qui a ainsi laissé sa trace dans l'histoire du Cercle Bleu

30-08-2016

Que faire face aux événements ?

Que faire face aux événements ? Dans la mesure où vous êtes positionné, vous pouvez être concrètement et civiquement utile pour la société.

30-08-2016